Chacaltaya, le chemin froid.

Parfois, les mots ne suffisent pas pour coucher sur le papier les sentiments, les émotions que peut procurer un paysage.

De toutes les merveilles naturelles qui font la beauté de la Bolivie, le Chacaltaya est une exquise et enivrante virée sur les hauteurs de La Paz, justement surnommée « la cité qui touche les nuages ».

La capitale administrative bolivienne culmine à 3639 m d’altitude, et sa banlieue, El Alto, considérée comme la ville la plus céleste du monde, s’élève à 4149m. À quelques kilomètres, le mont Chacaltaya, le plus haut de la planète accessible par la route, flirte avec les 5500m. Surtout, il offre, outre un impressionnant panorama sur la ville, quand celle-ci n’est pas prise au piège dans un nébuleux brouillard, une vue à couper le souffle sur le Huayna Potosi et le Nevado Illimani, deux sommets situés plus de six kilomètres au-dessus du niveau de la mer. Sur la route qui mène au coeur de la cordillère Royale, des vallées rouges, vertes et jaunes, quelques habitations quand le sol se fait plus plat, une roche qui semble se décomposer en morceaux d’ardoise acérés, le plus haut laboratoire de physique des particules au monde, mais aussi un cadavre de voiture, témoin du danger du chemin sinueux, abrupt et escarpé que les voitures doivent emprunter pour se hisser au sommet du Chacaltaya.

Une fois gravie la dernière arête, des lagunes rouges, vertes et bleues, la cordillère des Andes et l’Altiplano bolivien, le lac Titicaca et les Yungas (l’Amazonie bolivienne) au loin, et parfois, si le beau temps est au rendez-vous, le volcan Nevado Sajama, point culminant du pays, situé à plus de 250 kilomètres de La Paz, composent le décor magnétique et fascinant de ce tableau sur 360°.

Le glacier qu’il abritait depuis 18 000 ans a entièrement disparu en 2009, emportant avec lui la piste de ski alpin la plus haut perchée sur Terre et son antique téléski à moteur Ford, les températures glaciales qui règnent sur le Chacaltaya, qui signifie d’ailleurs « chemin froid » en aymara, et les quelques neiges éternelles qui subsistent ne sont malheureusement qu’un mince souvenir de la somptuosité plus manifeste encore des lieux avant que le dérèglement climatique, petit à petit, n’entame son travail de destruction.

La plupart des auberges de jeunesse (ex : Loki Hostel) propose une excursion d’une journée (Chacaltaya + Vallée de la Luna) à partir de 90-100 BOS soit 13 euros environ.